Les nouvelles élucubrations de Manon

La directrice de la section suisse d’Amnesty International, Mme Manon Schick, qui s’était distinguée dans 24 heures du 24 février par une charge particulièrement haineuse à l’endroit de la Suisse en général, et des initiatives de l’UDC en particulier, laisse éclater sa joie ce matin en saluant l’échec de l’initiative dite de mise en œuvre, échec qu’elle attribue à un sursaut de la société civile.

Tous les commentateurs se réfèrent à la société civile, sans que personne n’explique ce qu’il faut entendre par là. Manon, qui n’est jamais avare de sottises, proclame que la population ce week-end n’a pas voulu priver les étrangers de leurs droits fondamentaux.

Bien entendu, l’objet de cette initiative, assez mal rédigée on l’admet, ne visait nullement à priver les étrangers de leurs droits fondamentaux, mais seulement à exiger que les étrangers délinquants fussent invités à rentrer chez eux. L’initiative rejetée, c’est la loi concoctée par le Parlement qui entre donc en vigueur et qui dit sensiblement la même chose.

Manon estime qu’il faut travailler à rendre notre Constitution et notre législation compatibles avec les normes internationales. C’est un point de vue défendable, mais on peut aussi plaider le chemin inverse : nous ne devrions signer que les accords internationaux qui sont compatibles avec notre Constitution, et dénoncer les autres, ou n’y adhérer qu’avec des réserves.

J’observe qu’Amnesty International ne s’est guère fait entendre lorsque des milliers de citoyens d’URSS étaient expédiés au Goulag, au temps de la dictature communiste. Aujourd’hui, l’Azerbaïdjan, les Iles turques et l’Ukraine sont signataires de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales et on s’en réjouit pour leurs citoyens. Mais sommes-nous certains que ceux-ci sont mieux traités que les étrangers en Suisse, dont la situation est comparée par Manon au triste sort des prisonniers de Guantanamo ?

Claude Paschoud

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.