Du cuir d’autrui…

Le célèbre proverbe «du cuir d’autrui faisons large courroie» trouve une parfaite illustration dans les votes des deux Chambres fédérales en faveur d’un congé paternité de deux semaines financé… «sur le modèle de l’assurance maternité, via les allocations pour perte de gain dont le taux de cotisation sera augmenté» nous dit notre quotidien habituel.

En d’autres termes, les Conseillers nationaux et les Conseillers aux Etats offrent aux jeunes pères un cadeau aux frais des employeurs et des salariés.

On sait que les allocations pour perte de gain (aux militaires) qui financent également aujourd’hui les quatorze semaines du congé maternité ont été introduites à l’initiative des employeurs et financées par eux.

Merci qui ?

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.